Je me lance dans le running !

Conseil running

Je crois qu'il faut un déclic. Une amie mordue qui arrive à vous convaincre ? La bonne résolution de l'année ? L'envie de perdre du poids ? L'attrait pour les leggings fluo ? Pour moi, c'est simple, j'avais juste envie de retrouver une certaine forme physique et morale. La simplicité de la pratique (un paire de basket et c'est partiiie) et le peu de temps à y consacrer (1h top chrono, départ et retour à la maison inclus) ont fini de me convaincre.

>> Je m'équipe
Ce n'est pas ma veille paire de New Balance qui m'aidera à gambader cheveux au vent sur le bitume. En même temps, je démarre, et je n'ai donc pas envie de casser mon PEL pour la dernière paire de baskets à triple amortis hashtaguée sur Instagram. Un peu à l'ancienne, je me dis que c'est la coureuse qui fait la course et donc ça sera pour moi une paire classique, spécial running, petit budget. Je me tourne vers une paire de Asics (2) (fin de série), à moins de 50 €, elles feront très bien l'affaire.

Une brassière de sport adaptée au running est également indispensable (3) Brassière Even&Odd Active

Et puis c'est tout! 

Pour démarrer, je pars en vieux jogging. Les leggings et moi, pour mes débuts, on n'est pas vraiment pote ! Ça viendra par la suite. Je préfère me cacher un peu sous mon jogging un peu large et mon sweet à capuche, pour être plus facilement cataloguée "baby runneuse" par les autres joggeurs chevronnés. C'est ma garantie bienveillance auprès des autres coureurs.

Par la suite, j'étoffe ma panoplie. Honnêtement, en qualité de débutante, ce sont surtout des achats plaisir. Mais j'avoue qu'il est assez motivant d'utiliser ses nouvelles jolies petites affaires.
Débuter le running

  Pour le froid et la pluie, mon quotidien de parisienne :
>> J'investie dans un tour de cou en polaire. Carrément plus pratique que l'écharpe qui se déroule à chaque foulée, et vraiment utile pour les matins frais. 6 Tour de cou GoSport
>> La veste zippée. J'ai une polaire pour les jours vraiment froid, mais pour les températures moyennes, j'avais vraiment envie d'une veste plus légère, facile à retirer en cours de course. Détail important pour moi : avoir des poches. Sweet à capuche Decathlon
>> Le coupe vent, et aucune pluie fine ne me fait peur Coupe vent GoSport
>> La banane minimaliste. Pour y transporter le minimum : son téléphone et ses clés, le brassard ne m'a jamais tenté. La ceinture, c'est hyper pratique, ça reste en place pendant la course. Choisissez-en une qui se plaque au maximum autour de la taille histoire de ne pas entendre le gling gling de son trousseau pendant son run. 4 5 Ceinture Forever21

>> Je me lance
Je plante le décor : je viens de loinnnnn niveau running ! La dernière fois que j'ai couru, (je veux dire vraiment - attraper son bus, ça compte pas je crois), c'était il y a plus de 10 ans, en cours d'EPS. A l'époque, j'étais du crew de ceux qui se cachent derrière le buisson du parcours de course pour reprendre son souple et qui fini par jeter l'éponge après 10 min de running, rouge, le souffle court, le visage grimaçant et les mains concentrées à détendre un point côté. Donc, je sais que je vais souffrir. Mais je le vis bien !

Mon rêve: réussir à courir 30 min sans y laisser un poumon ! Mais j'ai le temps. Ça mettra la temps qu'il faudra. No pressure.

Je lis ici et là, que pour débuter, le fractionné, c'est bien. Le fractionné, c'est une alternance de course et de marche, sur des petits périodes (pour les débutants). Par exemple, une minute de course suivie d'une minute de marche, répétées sur 8 séries. Je trouve une super application My Run, qui propose un plan d'entrainement en fractionné, sur 9 semaines pour réussir à courir 30 min. Et je me lance. C'est hyper progressif. Je fini ma première session fatiguée mais bien. J'ai donné mais je ne suis pas au bout de ma vie. Du coup, c'est super de motivant de réussir, pas à pas, à avancer sur son programme. Je suis fière de mes courbatures et des progrès réalisés à chaque séance. Alterner course et marche permet de se défouler et de récupérer. Les articulations et muscles sont remis en route en douceur avec ce type d'exercices. L'endurance se développe sereinement.

>> La méthode
Je le disais précédemment, commencer le running par du fractionné c'est le top. On trouve pas mal de plan d'entrainement sur le net, soit via des applis, soit via des blogs spécialisés.

On commence pro-gre-ssi-ve-ment, surtout si comme moi, vous n'avez pas couru depuis longtemps. Déjà parce qu'il faut que le corps se réhabitue à l'effort et que les articulations s’éveillent progressivement pour éviter les blessures. Ensuite pour ne pas se décourager en n'étant pas à la hauteur d'un entrainement en réalité trop ambitieux. Donc on se fait plaisir, on s'écoute et on ne culpabilise pas pour une séance ratée, on regarde le chemin parcouru et on se dit qu'on fera mieux la prochaine fois !

L'idéal pour progresser, est de faire 2 sessions pas semaine. Après, 1 séance c'est bien aussi. Je dirai surtout qu'il faut être régulier dans sa pratique, du coup on se cale un planning. Pour ma part, c'est une séance le week end (généralement, le samedi matin-matin) et une autre en milieu de semaine, après le boulot. Je préfère largement les séances du matin. Les rues sont vides, on a la ville pour nous, et avec un peu chance, le soleil et le cui-cui des oiseaux aussi.

Je commence chaque séance par un mini échauffement chez moi, au chaud. Pas d'étirements mais je réveille / désengourdis surtout mes articulations (chevilles, genoux, hanches, épaules) par des petits mouvements circulaires. Ensuite, marche rapide jusqu'à mon point de départ, entre 5 et 10 min. 
Après mon run, étirements en positions douteuses, c'est chez moi également, bien au chaud. Je fais tout comme dans la vidéo de Lucile Woodward !

>> Les "plus" motivation
Les applis ! Rien de mieux pour suivre ses progrès. C'est super encourageant de voir ses petites statistiques évoluer au fil des semaines.
Pour la ma part j'utilise principalement My Run pour y suivre mon plan d'entrainement et Caledos, pour mes courses libres. La première est en anglais, la seconde en français.

Les sources d'information
Ces sites sont des mines d'info sur le running, des plus précises aux plus légères. Lire sur le sujet, ça me motive.
Débuter le running
Lucile Woodward, son blog et ses fameuses Master Class. Son site est hyper complet : on y trouve une multitude d'articles sur l'alimentation, le fitness, le running mais également des liens vers ses vidéos tuto.



Débuter le running
Anne&Dubndidu, pour son blog frais, coloré. Une mine d'info sur le running ... mais pas que !


Débuter le running
Runamande. J'adore son blog, entre conseil, journal, revue.

LePape-Info, site généraliste sur le sport, et pas mal d'articles pour les débutants

La musique
Ça booste énormément ! Pour ma part, ça participe à l'évasion et au défoulement de ma séance.

Se fixer des objectifs
Mon graal serait de réussir à courir 30 min sans m’arrêter. Je n'y suis pas tout à fait mais je pense déjà à un défi dingue : pourquoi ne pas m'inscrire à une course officielle ?  

A suivre ... ^ ^

Share:

2 commentaires

  1. Merci de m'avoir cité ma belle ! bravo pour tes débuts et pour cet article très complet ! Bonne continuation :-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message Margot! Et hop, +10 points sur ma motivation !

      Supprimer

Laisser un commentaire ici