J'peux pas, j'ai automassage !

Automassage


L'automassage est une technique que j'ai découverte en atelier de danse. En échauffement ou en fin de séance en guise d'étirement, j'ai appris certains gestes tout simples, qui participe à l'éveil du corps ou au contraire à sa détente. Sur moi, cela s'est avéré beaucoup plus efficace que certains étirements pour effacer les contractures et autres courbatures du quotidien. C'est un moment à soi, que l'on consacre à ce petit corps qui nous porte au quotidien.


Le premier type de gestes auxquels on pense, ce sont ces gestes de massage de son petit corps, à mains nues (les siennes!). Certaines régions du corps y sont particulièrement propices. L'avantage de l'automassage est que l'on peut soit même guider l'intensité du massage et cibler précisément ses points de contracture ( en gros appuyer là où ça fait mal avant de faire beaucoup de bien !) . 

Premières cibles, les petons !
Alors là, je pense spontanément à des fins journée où l'on a (beaucoup) trop marché dans ses chaussures trop "raides", à talons trop hauts ou encore trop plates, sans amortis. Grosse douleur sous les petits coussinets de nos jolis petons ou encore au niveau du talon. Dans ce cas, ce sont les mains crémées ou huilées qu'il faut s'attaquer au problème. Par mouvements circulaires on essaye de repulper les fameux coussinets. A l'aide des 2 pouces de chaque main, des petits mouvements circulaires contraires, puis on y va franchement avec le point. 
Pour les douleurs au talon, de la même manière, petit mouvement circulaire sur le muscle douloureux.
Automassage pieds

Une autre astuce encore plus simple, faire rouler un balle de tennis ou un autre objet cylindrique rigide (genre son déo roll on !) sous la voûte plantaire. Il faut y aller vraiment progressivement en appuyant sur la zone douloureuse. Une fois que le muscle est bien détendu, on étire son pied et c'est fini.



Deuxième cible, la demi-jambe
Dans ce cas, l'exercice consiste à s'allonger sur le dos à amener les jambes près des fessiers et à replier une de ses jambes sur l'autre. Le mollet est ainsi complètement relâché et on peut y aller franchement sur l'automassage. En commençant par la malléole (zone juste à l'arrière des chevilles), puis on remonte progressivement sur le mollet et là, le mouvement qui fait trop de bien (mais un peu mal quand même) c'est de passer son pouce entre les muscles jumeaux des mollets (zone au milieu de mollets). Outchhh que ça détend !
Automassage
Le second type de mouvement, ce sont des gestes en appui sur le sol. Car oui, le sol est ton ami !
Un exercice tout simple pour masser ses lombaires : allonger sur le dos, jambes repliées sur le buste et tenues avec ses mains, on fait des petits mouvements circulaires ou de va-et-vient avec ces jambes. Dans le même sens, dans le sens contraire. Comme on veut. On est attentif à ses sensations et on se rend vite compte que cela soulage les lombaires d'être ainsi massées contre le sol.


Auto massage
Un autre exercice vraiment particulier à décrire, vraiment bizarre à faire, et pourtant, cela permet vraiment de déverrouiller le corps. Toujours au sol, on s'allonge sur le côté, complètement remplié, un peu en position fœtale. Puis on étire son corps dans la direction que l'on veut : une jambe reste au sol, l'autre en l'air, les bras étirés en sens inverse, comme on veut, comme on en a besoin. Puis on se recroqueville de nouveau. On répète l'étirement sur le dos, le ventre, sur l'autre côté...il n'y a pas de règle si ce n'est qu'on alterne un mouvement replié et un mouvement étiré. L'avantage de cet exercice est que le corps se déverrouille vraiment progressivement, en douceur, et très bizarrement, on se sent "plus fort" sur ces jambes après cet exercice.


Pour finir cet article sur l'automassage, je ne pouvais pas passer à côté du foam roller. Ce rouleau de mousse qui existe sous différentes formes : rouleau lisse, à picots, forme bâtonnet (stick), diamètre plus ou moins important etc. serait le compagnon idéal des séances d'automassage. Pour ma part, j'ai essayé et je trouve cela assez difficile à l'utilisation... Sur les mollets, passe encore, mais sur le reste du corps, cela demande un gainage et un sacré équilibre ce qui rend l'exercice un peu éprouvant et du coup, à la longue impossible pour moi de trouver la motivation de m'y mettre régulièrement. 



Share:

0 commentaires

Laisser un commentaire ici