Routine soin anti-acné hormonale

Effederm Cutacnyl

Je vous parlais dans mon précédent article de ma rencontre avec l'acné adulte, ma nouvelle pote dont j'aimerai bien me débarrasser... Après 1 an à ne pas m'en occuper, en mode  "ouai, ça va passer tout seul" j'ai décidé de suivre les traitements locaux recommandés par mon médecin soit le Cutacnyl et l'Effederm, deux traitements complémentaires pour traiter (éradiquer ?) mon acné modéré.  

J'utilise depuis 3 semaines mes crèmes du docteur. L'occasion pour moi de vous parler de la routine qui accompagne ce traitement très irritant.



Alors je le redis ici, ces crème sont sous prescriptions médicales, donc ce sont des médicaments, donc on ne les empruntes pas sans avis médicale. C'est hyper important. Je vous cite juste l'exemple des rétinoïdes, qui même en cas de traitement local peuvent passer la barrière cutanée. Les rétinoïdes ont des effets tératogènes, donc dangereux dans le cas d'une grossesse. Bref, on est prudent avec les médicaments siouplé !

Ces deux crèmes sont hyper irritantes, comme je l'expliquais plus haut. Dès les premières utilisations, même si je n'en utilisais qu'une infime quantité, à moi rougeurs, picotements, sécheresse, et surtout peau qui pèle à longueur de journée ! Ce sont des effets indésirables, dits "normaux" dans le cas d'un tel traitement. La peau n'est pas du tout habituée et puis, puisque les rétinoïdes accélèrent le renouvellement cellulaire, quoi de plus normal que de voir s'éliminer à vu d’œil ses petites peaux mortes. Le soucis, c'est que ce n'est pas très esthétique d'avoir des petits bouts de peaux qui se font la malle en plein jour et surtout pas très agréable cette peau qui vous pique à longueur de journée. Donc si je voulais teniiiir mes 3 mois de traitement, il m'a fallu réadapter toute ma routine pour accompagner ce traitement hyper asséchant.

Mon médecin m'avait prescrit l'application du Cutacnyl le matin, et de l'Effederm le soir, en me conseillant d’espacer les applications en cas d'irritation. Après 1 semaine à appliquer mes crèmes matin et soir: la ca-ta ! Ma peau n'a pas supporté. Du coup, au démarrage, petit dérogation à l'ordonnance : j'alterne chaque soir entre les deux crèmes, ce qui me permet chaque matin d'hydrater à fond ma peau pour l'aider à se réparer. Et dès que ma peau supporte mieux le traitement, que les irritations cessent, alors j'augmente la fréquence d'application pour retourner à ma prescription bi-quotidienne initiale. Bref, rester à l'écoute de sa peau, c'est le meilleur moyen de poursuivre son traitement en minimisant les désagréments décrits plus haut.


>> Morning routine de ma peau de croco

Nettoyage du matin
Pour ôter la crème traitante de la veille, le nettoyage doit être très doux. 
Pour ma part, j'ai besoin de passer de l'eau (froide) sur mon visage, je me sens alors plus clean. J'utilise donc une crème lavante hyper douce (Avène Cleanance Hydra ou Laino Surgras au Karité). Les pains de savon surgras sont également une bonne alternative. 
En cas de traitement desséchant comme le mien, éviter les savons pour peau acnéique / visage gras, bien trop décapant.
Autre conseil, ne pas essuyer son visage avec votre serviette de toilette, juste tapoter dé-li-ca-te-ment. 


Comment traiter acné adulte



La crème hydratante
Hypra importante ! Je choisi une crème plutôt légère que j'applique sur tout le visage. J'embarque mon tube avec moi au boulot pour renouveler l'application en cours de journée si besoin.



L'écran total
Indispensable dès que je sais que je passe plus de 15 min dehors. Et oui, même en octobre ! Même à Paris ! 
Si la veille, j'ai utilisé le Cutacnyl, celui-ci étant hyper photosensibilisant, c'est écran totale pour la journée. Soigner son acné et éviter les taches de soleil, c'est mieux non ?  Sans compter que le soleil risque de marquer les cicatrices ... Bref, un indispensable, même si c'est galère la superposition des couches ...
J'utilise un écran total spécial visage, touché sec de la Roche Posay, que j'avais en stock. Honnêtement, il picote bucu ! Donc dès que je termine ma crème hydratante, je fonce sur un deux-en-un, soin du jour avec protection solaire.


Comme traiter l'acné adulte



Du maquillage ?
Si vous en avez envie, alors oui pardi ! Choisissez un maquillage non comédogène. Pour ma part, avec toutes ces couches, j'avoue avoir envie de laisser ma peau tranquille côté teint. Si vous y tenez absolument, faites juste attention à l'effet asséchant des fond de teint. Souvent, cela marque les zones de sécheresse ou les cicatrices plus qu'autre chose, et du coup, pour l'effet camouflage, on repassera. Je vous conseille donc d'avoir la main légère, en tapotant le fond de teint (je le fais au doigt pour les grandes occasions ;) ) et ça passe.


>> Routine du soir, espoir

Démaquillage 
Je suis restée à l'huile végétale (jojoba). Franchement, je trouve ça hyper agréable et puis un brin apaisant, donc je continue.

Nettoyage
Après l'huile, c'est deux nettoyages chez moi. Pour le second nettoyage, j'utilise ma petite brosse patte de lapin (c'est pas une vraie patte de lapin hein, c'est une image ^ ^) ci-dessous. C'est une dupe de la fameuse Tosowoong, made in Amazon, 2 €, que j'ai depuis 2 ans, toujours impéc'.


Comment traiter l'acné



Le médicament du soir
J'alterne en appliquant le soir 1 le Cutacnyl, le soir 2, l'Effederm.

Dans les deux cas, j'attends 15 minutes après mon nettoyage pour appliquer les crèmes traitantes. Pourquoi ? Parce que la peau humide est plus perméable et donc laisse passer les soins. Ici, les crèmes sont suffisamment actives alors pas la peine d'en rajouter ! Et puis j'ai l'impression que cela laisse le temps à la peau de fabriquer un peu de sébum et ainsi de protéger la peau avant l'application du traitement asséchant.
Je prend l'équivalent d'un petit pois surgelé pour tout le visage. J'applique en couche très fine sur les zones à problème et j'évite les zones sensibles : autour des yeux, haut des pommettes etc.

L'Effederm est de mon point de vue la plus irritante (sensation de brûlure) et comme elle agit aussi bien en curatif qu'en préventif, j'étend son application aux zones à problèmes (et pas seulement sur les lésions) : front et joues pour ma part. Comme la peau y est très réactive, je trouve une application le soir plus appropriée : la peau est au repos durant la nuit et peut se régénérer tranquillement.

Le Cutacnyl est très asséchant. Et comme son action principale est plutôt curative sur les boutons enflammés, je ne l'applique que sur les lésions rouges et douloureuses. Je n'étend pas son application aux zones à problème.

Les crèmes sont très irritantes et donc pour moi l'idée est la suivante : il vaut mieux en mettre très peu, très régulièrement, ce qui agresse peu la peau, plutôt que des tartines qui vous irritent la peau et vous contraigne à espacer les applications et perdre en régularité.


>> Routine de croisière, soit Cutacnyl le matin et Effederm le soir

Une fois que la peau est habituée à une crème traitante chaque soir, je passe au niveau supérieur (selon la prescription du docteur hein) soit une application du Cutacnyl le matin, et une autre d'Effederm le soir. Je procède comme ci-dessus, à une différence près : après l'application de la crème traitante j'attends 30 minutes et j'applique ma crème hydratante, par tapotement en insistant sur les zones franchement irritées. Souvent, je dois en remettre en fin d'après midi. Comme plus haut, la crème choisi est une crème hydratante, non comédogène. Pour ma part, j'utilise principalement Hydraphase de La Roche-Posay, et plus récemment Cleanance Hydra d'Avène, une gamme spécifique pour accompagner les traitements médicamenteux anti-acnéïque .

>> S'écouter et ajuster

S'écouter c'est être attentive aux petits picotements, aux tiraillements, à la peau qui pelle. Il s'agit malheureusement des effets secondaires presque "normaux" des traitements anti-acné. Il est important de poursuivre le traitement au moins 3 mois et si besoin espacer les applications en cas de forte irritation. Une fois par semaine, le week-end, un masque hydratant à la place du traitement du soir, on a le droit aussi ;)


>> Bilan à + 3 semaines 

Semaine n°1 : La ca-ta ! 
J'ai la peau rouge, ça pique, ça brûle, ça pèle, et j'ai toujours des boutons ! J'ai même l'impression que tout est décuplé ! Bref, heureusement que j'étais prévenu de ces effets secondaires... !
J'espace les applications le temps que ma peau retrouve un peu de calme et je garde le cap !

Sem n°2 : La peau s'habitue 
Ça pique moins, ça brûle moins, ça pèle moins mais j'ai toujours des boutons ! C'est un peu décourageant mais je vois bien que ma peau s'habitue au traitement, du coup, je repasse à la fréquence d'application recommandée par mon médecin. Même pas peur !

Sem n°3 : La lumièèèèère !
Clairement, je vois une évolution flagrante ! 1 semaine sans nouveau bouton (champagne !) ! Les marques pigmentaires s’atténuent et surtout, très étrangement, je trouve mon teint franchement plus frais, beaucoup plus clair. Le renouvellement cellulaire, ça a du bon ! Bref, c'est hyper motivant pour la suite...donc affaire à suivre !


Voilà, avec tout ce chouchoutage, j'espère que les premiers résultats commenceront vite à se faire sentir. Je suis hyper rigoureuse et prévenante avec ma peau car je n'ai clairement pas envie de passer aux traitements oraux, beaucoup plus lourd ... 


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Edit : Mes autres articles sur mon traitement anti-acné hormonale, c'est par ici :

La nouveauté du moment : L'acné adulte !
Le premier article traite de ma rencontre tardive avec l'acné et des causes identifiées. Il est pour moi essentiel de comprendre comment fonctionne son acné et quelles en sont les causes pour mieux pouvoir le traiter. Sinon, chaque traitement sera une loterie. Ce premier article vous permettra de replacer ce bilan, dans son contexte.

Bilan à 3 mois de mon traitement anti acné hormonale
Ce dernier article revient sur mon bilan après 3 mois de traitement et mes derniers conseils sur la base mon expérience


Share:

4 commentaires

  1. J'ai tout lu et je vais tout suivre parce que j'ai espoir que ces boutons cessent ;) merci pour tous ces conseils, merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais je t'en prie ! Si ces petits conseils peuvent t'aider à accompagner ton futur traitement, c'est avec un très grand plaisir
      Plein de courage
      :-*

      Supprimer
  2. Salut j'ai tout lu et je vais aussi commencer mon traitement car le doc ma aussi prescrit du locacid et cutacnyl. Mais il y'avait pas locacid j'ai pris effederm et cutacnyl. Donc j'espere que ca va aller.

    Merci pour les conceils

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec plaisir si j'ai pu t'aider ;). Douceur et patience avec ta peau et cela devrait le faire. Presque 6 mois après avoir arrêté le traitement d'attaque (=la phase bien relou!), je continue une application d'effederm toutes les 3-4 semaines environ et aujourd'hui, tout va bien (victoire prudente mais je suis hyper contente !!!).
      Bon courage
      :-*

      Supprimer

Laisser un petit mot par ici