Thé Royal at home

Théière fonte

Pour moi, le passage à l'heure d'hiver, le soleil qui se fait la malle à 17h, les grosses mailles, le froid pernicieux qui s’immisce à travers tes 3 mm² de peau non recouverts, l'invasion des bottes fourrées et les promotions sur les mouchoirs jetables sont autant de signaux marquant l'arrivée du grand froid ! 

Durand cette période où les « j'ai la flêêême » rythment nos conversations, j'ai envie de plaids, de canapé, de nourriture grasse et sucrée, et de thé ! Et une de mes boissons préférées à cette période de l'année est un mélange subtilement épicé venu d'ailleurs: THE thé royal.
Le thé royal, originaire du Maroc, est en réalité plutôt une infusion dans la mesure où habituellement, il ne comprend pas de feuilles de thé. Après, comme je suis une fille très ouverte d'esprit, j'y ajoute parfois un peu de thé vert :).

Traditionnellement, le thé royal est un mélange d'épices. Il existe beaucoup de variantes selon les herboristes et les familles marocaines mais, généralement, on y retrouve de la cannelle, des baies de genévrier, de la cardamome, de l'anis étoilé, de la réglisse et des boutons de rose. Certains y ajoutent des clous de girofle et du ginseng, et d'autres quelques graines de cumins ou feuilles de menthe. Je conserve ce mélange en bocal hermétique, à l'abri de la lumière. Pour vous donner une idée des proportions de chaque épice, pour une grande théière d'un litre, ma recette favorite est ci-dessous. Jouez avec ces proportions pour l'adapter selon vos préférences : 

>> 1 à 2 fleurs d'anis étoilé (son goût est assez envahissant, avec modération donc) 
>> 1 petit bâton de cannelle 
>> 1 petit bâton de réglisse, avec parcimonie également en ce qui me concerne 
>> 1 graine de cardamome
>> 2 graines de genévrier 
>> 3 boutons de rose séchés 
>> 1 petit morceau de ginseng 

Mélange thé royal maroc


Je verse cette préparation dans ma théière déjà ébouillantée, j'y ajoute une poignée de verveine citronnée ou du thé vert, du sucre et de l'eau bouillante. Je laisse infuser au moins 5 min et là tadaaam, une boisson épicée au goût subtil et délicat. La version verveine permet d'en consommer en soirée, sans entacher son capital sommeil.

Autre astuce préparation : si j'utilise du thé vert, j'utilise le panier en inox de la théière, j'attends que la température de l'eau s'abaisse déjà un peu dans la théière qui contient le mélange d'épices, et je laisse le thé vert 3 à 4 min, pas plus. Le thé vert à tendance à devenir amer si l'eau est trop chaude ou s'il est infusé trop longtemps. Si j'utilise de la verveine citronnée, pas de soucis pour laisser infuser plus longtemps directement dans la théière.

Verveine thé royal


La théière que j'utilise pour cette préparation est ma théière en fonte. L'avantage de ce matériau est sa grande capacité à conserver la chaleur. Pour une infusion, je trouve donc que c'est l'idéal, et pour une amatrice de thé, c'est de toutes les façons un indispensable.

La théière en fonte est un belle objet, et même si la mienne ne provient pas d'une fabrique artisanale de la campagne japonaise, je l'adore ! Je l'ai choisi dans une gamme de prix « milieu de gamme », tout d'abord parce que « faut pas abuser !!!», et puis, ne sachant pas trop si elle allait me convenir, je n'avais pas forcément envie de casser mon PEL pour elle. 

Les théières en fonte les plus réputées, sont donc les théières japonaises, dont la fonte est de très grande qualité, très résistante dans le temps (à la rouille). Certaines mêmes sont polyvalentes et peuvent servir de bouilloire, donc à même d'être utilisées sur une source de chaleur. Ces théières sont un investissement puisque leurs prix atteignent plusieurs centaines d'euros. 

Théière fonte

Les théières en fonte chinoise, de milieu de gamme, nécessitent plus de soin, mais présentent pour le commun des buveurs de thé, les mêmes avantages que les théières japonaises. Pour un premier achat, c'est celle que j'ai choisi. La mienne vient de chez Nature et Découverte, une enseigne bien connue et plutôt rassurante sur le niveau de qualité des matériaux utilisés.

Pour l'entretien des théières en fonte, l'intérieur des théières étant émaillé, il faut éviter au maximum détergents et nettoyage manuel abrasif. Après chaque utilisation, un rinçage à l'eau chaude suffit, puis un essuyage minutieux à l'aide d'un chiffon en tissu ou d'un papier absorbant qui permet d’ôter les derniers résidus de thé et d'eau sur l'intérieur et l’extérieur de la théière. Pour la première utilisation, on s'autorise un détergent doux et plusieurs rinçages à l'eau bouillante. Mais surtout, ne jamais utiliser votre théière à même une source de chaleur, avec le temps cela fragiliserait inévitablement l’émail et la peinture extérieure de celle-ci.



Bon allez, il est 16h, il fait nuit, tout va bien, j'vais m'faire un thé !


Share:

0 commentaires

Laisser un commentaire ici