Alors on danse ?

Se mettre à la danse

Dans mon milieu familiale, la danse, c'est une perte de temps. On étudie. On va au musée. A la limite au fait du judo, ça c'est une vraie activité ! Mais la danse, non, c'est une perte de temps. Comme beaucoup d'activités artistiques d'ailleurs. 

Alors je n'en veux pas du tout à mes parents de ce positionnement. Ils ont toujours été de grands travailleurs, dans le milieu artisanal ou ouvrier, dans des domaines plutôt difficiles. Alors le principal vecteur de leur éducation a toujours été le travail et les études. Mais sans pression. Juste la transmission que ces valeurs étaient importantes pour se construire les bases d'une vie équilibrée. Et j'ai toujours compris ce choix. Leurs histoires respectives, celles de leurs familles, les difficultés rencontrées, l'immigration de leurs parents, bref, autant d’événements à l'origine de cette conviction. Et puis, eux mêmes, n'ont pas eu accès à cette ouverture étant plus jeunes.

Et puis, et cela a peut être changé aujourd'hui, mais au cours de nos parcours scolaires, jamais la danse n'entre en scène! On se pèle les miches en endurance un décembre en 4ième, on tremble sur des agrès en gymnastique (kind reminder, la poutre et les barres parallèles!), on essaie de trouver sa jambe d'appui pour le saut en hauteur, on écoute pour la 15ième fois en 2 ans les 4 Saisons de Vivaldi, on construit la très utile attente téléphonique en cours de techno, on déchiffre des consignes venues d'ailleurs en art plastique...bref, pas l'ombre d'une arabesque...

Mais de mon côté, cela m'a toujours fait envie. Et en même temps, étrangement, plus les années passaient, plus je me sentais gênée de démarrer un cours de danse sur le tard. Dans mon esprit, on commence la danse à 6 ans, ou on ne commence pas. Oui, un peu psycho rigide la fille...

Premier boulot, premier salaire, je m'inscris à un cours de danse orientale. Je me dis que ça ne doit pas être très compliqué... Heu...on me parle en 8 temps, en demi-temps, il faut mémoriser un enchaînement chorégraphique, techniquement partir sur des isolations...bref je suis un peu perdue mais j'adore ça ! Je rentre chez moi, j'écris l’enchaînement des pas sur un bout de papier, je les apprends, je répète, j'écoute la musique. Bref, je me plonge complètement dans cette nouvelle activité et je découvre à quel point la danse m'apporte et devient pour moi, un concentré de bien être !

Elle m'apprends sur mon corps, mes appuis, ma posture. On développe l'encrage, la solidité. On travaille la fluidité, l'envol. C'est dingue comme, physiquement et intérieurement on se délie, on se découvre, on prend confiance en soi. On y trouve une certaine liberté. Et surtout, lorsque l'on arrive un peu à se détacher de la technique, on arrive à s'exprimer. Je danse comme je suis. Vraiment. Lorsque l'on travaille sur une chorégraphie de groupe et que je regarde mes amies danseuses, je vois leurs personnalités en mouvement. 

En dansant, j'ai découvert et appris sur la rythmique, comme jamais aucun cours de musique n'a pu le faire. La particularité supplémentaire des danses du monde, et que c'est tout une fenêtre sur cette culture qui s'ouvre à nous.

Et puis, et c'est assez indescriptible, mais danser, c'est ressentir. Chaque mouvement, s'il est accompagné jusqu'au bout des ses cheveux (expression d'une de mes professeurs !), procure une palette d'émotions assez puissante. 

J'ai eu la chance de rencontrer de merveilleux professeurs, et l'opportunité d'évoluer dans une formation amateurs pendant 2 ans. Ces années de danse ont été très riches. Nous avons dansé, créé. Depuis, j'ai beaucoup ralenti le rythme, mais je n'arrête pas la danse pour autant, je crois que je ne pourrais pas. J'ai continué depuis mon premier cours avec de l'orientale, évidemment, de l'afro cubain, du moderne, de l'indien, du flamenco... et c'est pas fini !

Si vous avez toujours voulu danser mais que vos doutes prennent le dessus, je vous encourage vraiment à essayer. A n'importe quel age. Vraiment. Il y a des cours pour tous les goûts, tous les styles, tous les niveaux. C'est une ouverture incroyable sur vous et les autres qui vous attend.

Share:

0 commentaires

Laisser un commentaire ici