Trop naïve ?

En ce jour de Saint Valentin, j'ai choisi de vous parler de ... naïveté ! Pure coïncidence ... ;)


Trop naïve ?

La naïveté ou la candeur, font partie de moi. Depuis toujours. 

Ce trait de caractère, souvent rattaché au monde de l'enfance, ne m'a presque jamais quitté. Il a beaucoup évolué c'est évident, l'expérience de la vie aidant, mais c'est une base à laquelle je tiens. Et aussi étrange que cela puisse paraître pour certains, ce soupçon de crédulité, je m'y accroche, voir je le cultive. 

La naïveté, entre nous, c'est souvent mal vu. Comme un défaut. On imagine des personnes trop crédules, immatures, se faisant tout le temps avoir...

Alors que moi, ma candeur, je la vois comme une qualité. Une richesse un peu rare, presque précieuse, que je souhaite conserver. Et pourtant, j'ai passé la trentaine, j'ai un boulot sérieux et dans lequel je suis reconnue, si si, j'vous jure ! Et si j'y tiens à cette naïveté, c'est que je ne l'associe pas à une faiblesse mais à une force. Je sais la doser, quand l'utiliser, loin de la naïveté de mes 5 ans. Elle ne m'a apporté que des bonnes choses.

Etre naïve, c'est avoir une certaine fraîcheur à tout questionner, avec légèreté, sans arrières pensées. En retour, l'autre est ouvert et confiant. De quoi avoir un rapport simple, sain et sincère aux autres et à son environnement. Et c'est tellement reposant de ne pas être dans le calcul, la sur-interprétation voir la paranoïa à longueur de temps ! Voir le bon en première intention, vraiment, c'est apaisant !  


Et puis je crois que cette candeur me permet le petit lâché-prise suffisant pour m'ouvrir et m'étonner des jolies choses qui nous entourent. Je m’émerveille de tout (la neige qui tombe), je m'enthousiasme d'un rien (la neige à Paris quoi !!!!!). Pas mal non ?

Alors c'est sûr, être candide, ne veut pas dire crédule sur tout ! Ça ne filtre pas non plus les comportements mesquins et calculateurs que certains peuvent avoir, mais devinez quoi ? Ces comportements je les flaire à 10 km comme on dit, et en pleine conscience, soit je redouble de bons sentiments, soit je passe mon chemin. Dans tous les cas, je n'entre pas dans un jeu qui ne m'amuse pas et surtout je ne réagis pas avec des armes qui ne sont pas les miennes. En gros, ma candeur, je la cultive avec vigilance. Pas dans des situations où il y trop d'éléments inconnus et évidemment, pas si je sens un quelconque danger.   

Je n'ai plus la naïveté d'un enfant (enfin, je crois !), je sais que le monde n'est pas tout rose, et que tout-le-monde-il-est-beau, c'est juste une chanson de Zazie (et un vieux film), mais je veux garder ma part de candeur avec mon expérience de femme. Ma naïveté d'adulte me donne une part de liberté, pour questionner, échanger, m’émerveiller (quand mes voyants anti-cyniques sont au vert bien sûr ;) ). J'aime l'idée d'un regard naïf ou candide sur le monde mais avec un regard d'adulte éclairé.

Share:

2 commentaires

  1. tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles
    J'adore cette phrase et cela me fait penser à ton texte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Leti
      Et oui, Candide ;) J'aime beaucoup cette citation aussi ! Quand la naïveté amène à voir la vie un peu plus rose qu'elle ne l'est sûrement:)

      Supprimer

Laisser un petit mot par ici