Débuter l'aquarelle, quand on n'y connait rien



Ça m'a pris du jour au lendemain.

Je n'ai pas touché à un pinceau depuis ma 3ième D, je ne sais pas du tout dessiner, et pourtant, j'ai eu envie de développer ma créativité à travers cette pratique !

L'envie m'est venue il y a plus d'un an maintenant, après mon séjour au Maroc. J'y avais rencontré une super prof de dessin (qui accueillait d'ailleurs ses élèves en stage de peinture à Essaouira quelques jours après mon départ). Bref, cette prof tenait un carnet de croquis de voyage, sorte de bric à brac de souvenirs. Elle y mêlait les souvenirs de balades, randos, voyages. C'était génial. Il n'y avait pas vraiment de cohérence entre les pages, elle testait plusieurs styles, techniques de dessin. Parfois juste des lignes abstraites de couleurs. Et d'autres fois des portraits très précis. Et puis surtout je l'avais vu dessiner en pleine Medina, avec les enfants du coin qui se pressaient autour d'elle, et le sourire un peu figé de l’épicier tout fier qui posait pour son portrait improvisé. Tout ce petit monde joyeux autour d'elle, ça m'a donné des idées.

J'ai eu envie moi aussi de commencer mon bric à brac de souvenirs ou d'inspiration. Un truc incohérent et libre, que je pourrais alimenter en voyage, ou at home.

Comme d'autres se lancent dans le scrapbooking, je me suis tournée vers l'aquarelle. Avant tout car j'adore l'idée de jouer avec l'eau et la transparence des couleurs. Et puis ça ne demande pas un équipement de dingue. Et aussi car au besoin, ça se transporte facilement (et enfin et surtout, ça ne salit pas trop ^^).


Comme je ne savais pas réellement si j'allais accrocher, j'ai investi un minimum, sur du basique.

>> La couleur

Il existe de l'aquarelle en tubes ou en godets. Mais comme les tubes s'utilisent généralement pour remplir des godets... j'ai directement investi dans des godets ! On en trouve très facilement, à prix très abordable. Les godets sont hyper simples d'utilisation, donc c'est vraiment ce qu'il y a de mieux pour débuter.

Ensuite, vous verrez qu'il existe des aquarelles fines (ou pour étude) et des aquarelles extra-fines. Vous comprendrez que la qualité des premières est inférieure à la qualité des secondes, mais vous devinerez aussi que le prix n'est pas le même ! La qualité extra-fine présente des pigments beaucoup plus intenses que la qualité fine. Lorsque l'on maîtrise mieux l'aquarelle, je crois que cela fait vraiment la différence, mais à mon niveau, je suis restée sur de l'aquarelle fine et c'est bien suffisant.

Pour ceux que ça intéresse, ma palette est une Winsor & Newton que l'on trouve pour peu cher sur le net (env. 15€).




>> Les pinceaux

On utilise en aquarelle des pinceaux spécifiques capables de se gorger d'eau pour mieux faire danser la couleur ! Là encore, j'ai fait au plus simple et j'ai prix un petit kit de pinceaux  pour aquarelle de 3 tailles différentes (mon mien, le kit I love Art acheté chez Géant Beaux Arts pour moins de 10€).

J'ai aussi investi dans des pinceaux à réservoir (très pratique en voyage) mais j'ai moins de plaisir à les utiliser que mes pinceaux tout doux sur le papier.

>> La papier

C'est ici que le budget est le plus important. Car qui dit aquarelle, dit utilisation d'eau, et qui dit utilisation d'eau dit attention au papier qui gondole ! Vous l'aurez compris, pour l'aquarelle, l'utilisation d'un papier à un grain spécifique est indispensable. On conseille en général du papier au minimum à 300 g/m3. Pour ma part, j'ai investi dans du papier 300 g/m3 lorsque j'ai vraiment un projet de dessin, et le reste du temps je m’entraîne sur du papier de grain inférieur (200 g/m3 par exemple). Ce n'est pas l'idéal, mais là encore, pour débuter, ça me convient bien.

>> Le reste 

Une palette
Le truc génial avec l'aquarelle est que les couleurs que vous déposez sur votre palette, qu'elles soient pures ou mélangées à d'autres, vous pouvez les utiliser aujourd'hui, demain, ou dans 3 mois, à condition de bien les laisser sécher sur votre palette après utilisation. La fois suivante, vous remouillez votre petite tache colorée et elle est réutilisable comme au premier jour.
Sachant cela, j'ai investi dans une palette en plastique, refermable (pour ne pas en mettre partout une fois rangée) et avec un grand nombre de position pour garder au maximum les supers mélanges de couleurs créés.

Deux vieux bocaux en verre
Je me sers toujours des deux bocaux lorsque je peins : l'un pour nettoyer mes pinceaux et l'autre pour prélever de l'eau clair pour mouiller mes godets.

Etc.
Un crayon de papier. Une gomme. Un stylo noir.

C'est tout !







Comme souvent; je suis allée les chercher sur le net. Et pour cela, il y a deux sites qui m'ont beaucoup aidé.

Le super blog de Marie : Les tribulations de Marie.
Best blog d'aquarelle ever ! Son blog est une mine d'or pour ceux qui aiment l'aquarelle ou qui veulent débuter !
J'adore absolument tout : son ton, sa modernité, ses conseils, son univers frais et colorés. J'ai encore du mal à trouver le temps de tout lire mais son blog est en tout cas très inspirant. Je la suis également sur Instragram où elle avait lancé un défi aquarelle il y a quelque temps. Je n'avais clairement pas le temps de le suivre au jour le jour mais, grâce à elle et son super défi, j'ai réussi à faire ça (et là, j'ai le même sourire que l'épicier qui posait pour son portrait dans les rues d'Essaouira !).




Le blog de Léo Dessin Création : Dessin-création
C'est un blog très complet sur la création autour du dessin d'une manière générale. Le contenu est beaucoup plus académique que sur le blog de Marie mais j'y ai trouvé beaucoup de conseils très techniques et donc très utiles. Il y a des tutoriels hypers bien détaillés et c'est grâce à l'un d'eux que j'ai réussi à faire le dessin dont je suis la plus fière au mooonnnde (bon même si en vrai, il n'est pas vraiment ressemblant au-dit tutoriel, on s'en fiche hein !).






Mon moodboard Pinterest
Au delà des conseils des deux blogs précédents, j'essaye de relever ici ou là (merci Pinterest), d'autres sources d'inspiration.



Il y a du floral, du coloré, et puis du plus poétique comme les aquarelles d'Elicia Edijanto dont je suis une fan inconditionnelle (aquarelles en noir & blanc sur mon moodboard) !

Voilà voilà pour ma dernière lubie ! Je prends beaucoup de plaisir à créer, essayer, (ré-essayer, ré-ré-essayer), quand j'ai 30 min ou 2 heures devant moi. Un petit plaisir presque enfantin.


Share:

0 commentaires

Laisser un petit mot par ici